1. Le 24 avril, Ned Nikolov, PhD, a tweeté "Monsieur le Président (@realDonaldTrump), des preuves émergent que l'OMS connaissait l'inefficacité de la distanciation sociale et des fermetures économiques dans la lutte contre les "pandémies". Pourtant, elle a recommandé de fermer l'économie mondiale à cause d'un virus similaire à la grippe saisonnière'' et "Saviez-vous qu'en 2019, l'OMS a publié un rapport sur l'efficacité des interventions non-pharmaceutiques (INP) telles que la distanciation sociale et les restrictions de voyage dans la lutte contre les pandémies, qui a conclu que les preuves de cette efficacité étaient très limitées?'' En effet, il demande pourquoi l'OMS a-t-elle poussé les gouvernements à mettre leurs pays en quarantaine alors qu'il n'y avait pas de preuve convaincante qu'une mesure aussi draconienne fonctionnerait et qu'ils savaient très bien que les conséquences économiques et médicales d'une telle fermeture seraient graves?

Yitzhak Ben Israel, de l'université de Tel Aviv, qui siège également au conseil consultatif de recherche et développement de Teva Pharmaceutical Industries, a relevé les taux d'infection par la Covid-19 aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Suède, Italie, Israël, Suisse, France, Allemagne, et en Espagne. De manière très attendue et sans surprise, que la démocratie soit démantelée, comme c'est le cas dans la plupart, ou qu'il continue à fonctionner comme d'habitude comme la Suède, le nouveau coronavirus a atteint un pic et s'est stabilisé exactement de la même manière. Il qualifie les politiques bizarres pour la Covid-19 d'hystérie de masse (Israeli Professor Shows Virus Follows Fixed Pattern, Marina Medvin, 15 avril, 2020, TownHall.com).

Une autre étude, par l'université de Mainz, a trouvé la même chose (Trends in adaptation of 15 European countries' population to SARS-CoV-2 in March–May 2020: Can Taiwanese experience be adopted? Konstantin Sharov, Journal of the Formosan Medical Association, juillet, 2020 - sciencedirect.com)

Une étude portant sur 50 pays, publiée dans The Lancet en juillet 2020, a révélé que les fermetures à grande échelle n'étaient pas associés à des réductions significatives du nombre de cas critiques ni de la mortalité (thelancet.com).

En août, TrendMacro a publié une analyse utilisant les données de suivi des téléphones portables américains, montrant que le verrouillage de l'économie n'a pas permis de contenir la propagation de la maladie et que sa réouverture n'a pas déclenché une deuxième vague d'infections. En fait, les états où le verrouillage est plus long et plus strict ont connu des épidémies de la Covid plus importantes (kusi.com).

2. L'une des principales raisons pour lesquelles l'Italie est débordée est la crise à laquelle ses hôpitaux publics étaient déjà confrontés avant l'épidémie. Le nombre d'unités de soins intensifs a diminué de la moitié au cours des 20 dernières années, passant du nombre le plus élevé au nombre le plus bas de lits par habitant en Europe à environ 230 pour 100 000 habitants. En d'autres termes, la situation était déjà désastreuse (Does the Coronavirus [Covid] Pandemic Serve a Global Agenda? - childrenshealthdefense.org). Et Ben Israel dit, "Le système de santé en Italie a ses propres problèmes. Il n'a rien à voir avec Coronavirus [Covid-19]. En 2017, il s'est également effondré à cause de la grippe". En effet, le taux de mortalité exceptionnellement élevé de 12 % pour la Covid-19 en Italie rappelle le taux de mortalité exceptionnellement élevé pour la grippe ordinaire. L'Allemagne a des taux d'infection et de mortalité par la grippe ordinaire faibles et des taux de la Covid-19 similairement bas.

Dans des pays comme l'Italie et l'Espagne, et dans une certaine mesure la Grande-Bretagne et les États-Unis, il n'est pas rare que les hôpitaux soient gravement surchargés, notamment par la grippe. En outre, jusqu'à 15% des médecins et gardes-malades doivent actuellement se mettre en quarantaine, même s'ils présentent aucun symptôme. Et plusieurs média ont été pris à essayer de dramatiser la situation, parfois même avec des images et des vidéos manipulatrices. En général, nombreux média ne remettent pas en question les déclarations et chiffres officiels, même s'ils sont douteux. (Facts on Covid-19, Swiss Propaganda Research swprs.org).

3. Le nombre de décès est délibérément gonflé et/ou multiplié par les décès dus à la pneumonie et la grippe saisonnière, ainsi que par les cas non confirmés de la Covid-19, et beaucoup de ces décès se seraient produits de toute façon. Une distinction importante concerne la question de savoir si les gens meurent avec ou à cause de la Covid-19. Les autopsies montrent que dans des nombreux cas, les maladies antérieures ont été un facteur important ou décisif, mais les chiffres officiels ne le reflètent généralement pas. (Facts on Covid-19, Swiss Propaganda Research, swprs.org). En effet, le CDC a déclaré que 94% des décès liés au Covid-19 aux États-Unis impliquent des conditions médicales et causes contributives sous-jacentes (94 % of Covid-19 deaths in the US had underlying medical conditions, says CDC, le 31 août, 2020, abcnews.go.com). Bien sûr, les totalitaires affirment que ce n'est pas pertinent, mais ce l'est évidemment, et c'est indisputable et indéniable que le nombre réel de décès américains au 31 août, 2020, au lieu de 184 000, était de 11 000. Ça s'applique à l'échelle mondiale, de sorte que le nombre réel de décès au Québec, par exemple, n'était que de 342 au lieu de 5700 (au mois d'août), et mondialement, il était de 45 700 au lieu de 761 780 au 16 août, ce qui est seulement de 7 à 15 % de la grippe typique.

Les projections du nombre de décès, financées par Bill Gates, ont été énormément exagérées, et délibérément, et sont contestées par plusieurs experts et ont été revues à la baisse (Dr. Deborah Birx: Covid data not matching the extreme predictions, FoxNews.com, MSN.com; The flu has already killed 10,000 across the US as world frets over new coronavirus, 3 février 2020, CNBC) .

4. Plus de 600 médecins ont envoyé une lettre à Trump pour l'avertir des "conséquences à croissance exponentielle sur la santé" et disant, "On est alarmés par ce qui semble être un manque de considération pour la santé future de nos patients" et "Les effets sur la santé en aval...sont massivement sous-estimés et sous-signalés. Il s'agit d'une erreur d'un ordre de grandeur" (Over 600 doctors send letter to Trump urging an end to lockdowns, calling it a 'mass casualty incident' - 21 mai, 2020, theblaze.com).

Des milliers de médecins, gardes-malades, et autres professionnels de la santé à travers le monde s'organisent contre la désinformation, font des litiges, demandent la fin de la tyrannie, reconnaissent que la "pandémie" de la Covid et les actions gouvernementales toujours en cours en réponse causent beaucoup plus de dommages que la maladie elle-même, que la Covid n'est pas plus sévère que la grippe typique, que la RCP, utilisé pour supposément tester pour la Covid, n'est pas même fiable, et que le récit officiel est une supercherie qui est criminel. La fondatrice de Doctors for Truth est la néerlandaise Elke De Klerk, et son organisation s'est joint avec Doctors for Information pour former la World Doctors Alliance. Il y a aussi d'autres organismes similaires représentant des centaines ou milliers de docteurs, comme AmericanDoctors4Truth.

En effet, les mesures tyranniques ne font qu'aggraver la situation et causer toutes sortes de misère. Et ces mesures causent déjà beaucoup plus de décès que le virus (Is Our Fight Against the Coronavirus [Covid-19] Worse than the Disease? par le dr. David Katz, New York Times, 20 mars 2020; Could the Covid-19 Response Be More Deadly than the Virus? Off-Guardian.com, 1er avril, 2020). Les pays qui n'ont pas instauré de mesures de verrouillage et d'interdiction de contact, comme le Japon, la Corée du Sud, et la Suède, n'ont pas connu une évolution plus négative que d'autres pays (Covid-19 Facts, Swiss Propaganda Research à swprs.org). Didier Raoult a fait valoir que l'approche de la quarantaine de masse est inefficace et démodée et que les tests et le traitement à grande échelle des cas suspects donnent des bien meilleurs résultats. Le célèbre virologiste argentin Pablo Goldschmidt, vivant en France depuis 40 ans, affirme qu'il n'est pas nécessaire de paralyser la planète entière (Científico argentino: "Por el coronavirus no debería pararse totalmente el planeta" - mzdol.com).

Le taux de chômage aux États-Unis est déjà à 10% en avril et pourrait atteindre 32 %, soit 7 % de plus que pendant la Grande Dépression (Coronavirus [Covid-19] Job Losses Could Hit 47M..., 30 mars, 2020, FoxBusiness). Des nombreux experts de renommée internationale dans les domaines de la virologie, l'immunologie, et l'épidémiologie considèrent que les mesures prises sont contre-productives et recommandent une immunisation naturelle rapide de la population générale tout en protégeant les groupes à risque. Le nombre de personnes souffrant de chômage, problèmes psychologiques, et violence domestique à la suite des mesures prises a explosé aux États-Unis et dans le monde entier.

Le dr. Harvey Brenner, sociologue et expert en santé publique au JHU et au Centre des sciences de la santé de l'UNT, qui a étudié les effets de chômage depuis plus de 30 ans, calcule qu'aux États-Unis seules, il y a 47 000 décès pour 1% de taux de chômage (This Economy is a Real Killer, Huffington Post). Bobby Kennedy, fils, citant un livre de '82, a déclaré que pour chaque pourcentage de chômage, 37 000 personnes meurent, 3 300 sont emprisonnées, et 40 000 se ramassent dans des hôpitaux psychiatriques (This Will Affect Everyone - Robert Kennedy, Jr, Success Archives, You Tube).

Par-dessus toute ça, les mesures tyranniques ont laissé le monde confronté à une crise de faim sans précédent ("I'm starving now": world faces unprecedented hunger crisis amid coronavirus [Covid-19] pandemic, cbsnews.com). Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a averti que d'ici la fin de l'année (2020), plus de 260 millions de personnes seront confrontées à la famine, soit le double des chiffres de l'année dernière. Le directeur du PAM, David Beasley, a déclaré que le monde pourrait être confronté à des multiples famines "de proportions bibliques dans quelques mois". Il y a "un réel danger que plus de personnes meurent potentiellement de l'impact économique [des mesures contre la COVID-19] que du virus lui-même", a déclaré M. Beasley. Si le produit domestique brut mondial diminue de 5% en raison des mesures totalitaires, 147 millions de personnes supplémentaires pourraient être plongées dans l'extrême pauvreté, selon les estimations de l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires, basé à Washington. 80 millions de ces personnes vivent en Afrique noire et 42 millions en Asie du Sud.

Et les riches deviennent encore plus riches (US response to Covid-19 has lavished wealth on the rich, inthesetimes.com, commondreams.org, le 6 mai, 2020; Billionaires' wealth surges to a record $10.2 trillion during the pandemic, Forbes.com, le 6 oct., 2020; Billionaires see fortunes rise by 27% during the pandemic, BBC.com, le 7 oct., 2020), ce qui est une des raisons que la pandémie a été créée.

5. Il existe plusieurs études qui confirment que la Covid-19 a un taux de mortalité qui n'est pas plus grave que la grippe ordinaire: Bendavid et al (medrxiv.org), et Silverman et al, FiveTran, NY State, NY City, Miami-Dade, Diamond Princess, et USS Roosevelt (7 Studies Implode Covid-19 Fear Agenda, Lisa Haven, YouTube).

6. Il n'y a pas de différences notables dans les symptômes entre une grippe saisonnière sévère et un cas grave de la Covid-19 ("L'épidémie de Covid-19 fait moins de morts que la grippe mais suscite beaucoup d'inquiétudes", 18 fév. 2020, lemonde.fr, citant le dr. Arnaud Fontanet de l'institut Pasteur).

7. La Covid-19 est dite être plus contagieuse, mais seulement de ½ ou 1%: Covid-19 1,5 à 3,5%, grippe saisonnière 1 à 2,5% (Le danger refatif de la grippe et de la Covid-19, LaPresse.ca), et ce n'est qu'une estimation de toute façon, donc ça pourrait être la même chose que la grippe typique.

8. Les trousses de tests viraux utilisées sont sujets à des erreurs; plusieurs études ont montré que même des coronavirus normaux peuvent donner un résultat faussement positif, et le test viral actuellement utilisé n'a pas été validé cliniquement en raison des contraintes de temps (Covid-19 Facts, Swiss Propaganda Research, swprs.org).

Et la RCP (réaction en chaîne de la polymérase) est une technique de fabrication permettant de répliquer l'ADN des milliards de fois, non un test de détection de virus, comme l'a clairement indiqué le biochimiste Karry Mullis, PhD (qui l'a inventé et a reçu le prix Nobel en chimie pour ceci en 1993, avec Michael Smith). (COVID-19 PCR Tests are Scientifically Meaningless, le 27 juin 2020, off-guardian.org). Les tests sérologiques anti-corps de Bendavid et Bhattacharya, par exemple, sont plus fiables.

La FDA elle-même affirme qu'on ne sait pas ce qu'on teste avec la RCP, et ce test est pas approuvée par cette agence, il est seulement autorisé (par 'urgence')(Dr. Andrew Kaufman Interview - the Covid-19 theory that you are not allowed to hear - YouTube).

Les soi-disant éclosions de la Covid sont donc dues aux résultats faussement positifs.

9. L'immunité collective, qui est utilisée comme excuse pour promouvoir la vaccination, est un mythe comme elle nécessiterait un taux de 90%, mais pour une maladie donnée, quelque ça soit, l'immunité atteint seulement 30-40% (andrewkaufmanmd.com).

10. L'inefficacité des vaccins est prouvée par plusieurs faits. Par exemple, dans le nombre et taux de cas (Prevalence of Polio Rates in US, 1910-2010, OurWorldin Data.org), qui montre qu'il n'y a pas de corrélation entre les vaccins et la diminution des cas de polio, puisque les chiffres commençaient déjà à baisser, passant de 36 000 cas et un taux de cas de 35% en '52 à 23 000 et 23% en '54. Le vaccin Salk a été introduit en '55. La diminution est due à l'amélioration de la nutrition et de l'hygiène, non au vaccin.

Et le US Vital Statistics rapporte que les décès dus à la rougeole au 20me siècle avaient déjà diminué de 99% avant l'introduction du vaccin contre cette maladie en '62 (1200 Studies, wellnessdoc.com, p. 564).

Un article paru en 1926 dans le British Medical Journal rapportait qu'environ 80% des cas admis dans les hôpitaux pour la variole avaient été vaccinés et que les personnes vaccinées avaient 5 fois plus de risques de décéder de la maladie que les personnes non vaccinées (Null, Gary, PhD, & Feldman, Martin, MD. Vaccination : pain, profit, and politics, 2007, garynullforum.com). De 1948 à 1957, 26 personnes sont décédés de la variole en Angleterre et au Pays de Galles, et 34 décès ont été causés par la vaccination. À la fin des années 1950 et dans les années 1960, une personne est décédée de la variole, tandis que 21 personnes sont décédées à cause de la vaccination contre la variole (Halvorsen, Richard, MD. The Truth About Vaccines: how we are used as guinea pigs without knowing it, pp. 35-6, Londres: Gibson Square, 2007). Le gouvernement britannique a abandonné la vaccination antivariolique en 1971, car elle représentait clairement une plus grande menace que la maladie. Le monde est libre de la variole depuis la fin des années 1970, y compris dans les pays où la vaccination était inexistante ou peu répandue.

Aussi, dans une étude de 7 pays le taux de mortalité a déjà été plus bas avant qu'un vaccin soit introduit (OurWorldinData.org). En Angleterre il a été fait mandatoire en 1853, mais le maximum en taux de mortalité était en 1871, avec 1 par millier, en effet, 5 des 7 pays ont eu un taux maximum après l'introduction du vaccin.

Et même l'efficacité médiocre du vaccin contre la grippe saisonnière est exagérée, comme les officiels utilisent de la manipulation statistique pour donner l'apparence d'une efficacité plus élevée qu'elle est en réalité (How Scientists Use Statistical Deception to Fake Influenza Vaccine Effectiveness, VacTruth.com).

Comme dit le dr. Moscowitz (Médecin depuis plus de 50 ans, il déclare: L’hystérie actuelle au sujet de la rougeole ne repose nullement sur la science! - initiativecitoyenne.be), la grande majorité des cas de maladies qu'on prétend pouvoir être prévenues par un vaccin, au cours d’épidémies passées ou récentes, ont été, dans 75% à 95% des cas, observées chez des personnes vaccinées. Ainsi, même si tout le monde était vacciné, comme le nécessiteraient les nouvelles lois proposées, des épidémies similaires continueraient sans doute de se produire.

En d’autres termes, la prétendue immunité conférée par les vaccins est une astuce, une contrefaçon de la réalité, et «l’immunité collective», objectif qui prétend justifier les obligations, généralement lié à un taux de vaccination de 95% ou plus dans le cas de la rougeole, constitue un mythe, chose que la vaccination ne peut tout simplement pas atteindre, contrairement à la maladie naturelle.

Les experts de la santé publique savent depuis longtemps que les épidémies de grande ampleur ne se produisent plus lorsqu'au moins de 80% de la population a été atteinte par la maladie et en a guéri. S’attendre à ce que le vaccin atteigne un niveau encore plus élevé, sans épidémie, est un pur fantasme et contraire à la science pure et dure.

En outre, des scientifiques ont également démontré que les personnes vaccinées à partir de virus vivants, incluant la grippe, les répandaient régulièrement dans leur entourage et étaient donc contagieuses pendant plusieurs semaines.

Jim Meehan, MD (We Are Our Children's Last Line of Defense, stopmandatoryvaccination.com) dit qu'on ne peut pas être pro-science et pro-vaccin, la «science» des vaccins est de la pseudo-science et est pleine de fraude, corruption, et tromperie, la culture des vaccins promeut la pseudo-science comme justification d'une subversion, naturellement injustifiable, des droits de la personne. En tant que médecin, scientifique, et ancien rédacteur d'une revue médicale, il peut voir clairement les méthodologies de recherche frauduleuses, l'absence de contrôle des placebos, et les périodes d'observation d'événements indésirables ridiculement courtes pour ce qu'elles sont exactement: les techniques trompeuses de corporations criminelles qui se soucient aucunement de la santé publique et se soucient uniquement des profits.

En 2011, la Cour suprême des États-Unis a cédé à la demande des grandes entreprises pharmaceutiques de les protéger de toute responsabilité légale pour les dommages causés aux enfants par les vaccins. Le National Childhood Vaccine Injury Act, promulgué en novembre 1986, confirme que les vaccins peuvent faire du mal et même tuer des gens. Environ 4% des personnes vaccinées au E-U subissent des effets graves. (Witnessing the Vaccine Injury Epidemic, Barbara Loe Fisher, nvic.org).

Bill Gates a déclaré que la rougeole est mortelle dans son salissage du mouvement anti-vaccin, mais elle est rarement mortelle, et les vaccins n'ont pas immunisé la population contre la maladie, car l'effet du vaccin se dissipe après environ 5 ans, et la population adulte ne l'a pas, et elle est pratiquement inexistante. Et les récentes éclosions de rougeole ont été concoctées par la Big Pharma pour donner l'apparence qu'elles étaient dues au manque de vaccination (Evidence emerges that measles outbreaks are deliberately encouraged by Big Pharma to ignite vaccine hysteria - naturalnews.com, Mike Adams, Health Ranger, 2015; Médecin depuis plus de 50 ans, il déclare: L’hystérie actuelle au sujet de la rougeole ne repose nullement sur la science!, 2019, initiativecitoyenne.be/healthimpactnews).

En plus, on sait que les vaccins contre la polio et le DTC augmentent la mortalité, comme le démontrent plusieurs articles: The Introduction of Diphtheria-Tetanus-Pertussis and Oral Polio Vaccine Among Young Infants in an Urban African Community: a Natural Experiment, Mogensen et al, 2017, EBioMedicine 17 : 192-198 (ncbi.nlm.nih.gov); Evidence of Increase in Mortality After the Introduction of Diphtheria-Tetanus-Pertussis Vaccine to Children Aged 6-35  Months in Guinea-Bissau: a Time for Reflection? Front Public Health, Aaby et al, 2018 (ncbi.nlm.nih.gov); Diphtheria-tetanus-pertussis vaccine administered simultaneously with measles vaccine is associated with increased morbidity and poor growth in girls: a randomized trial from Guinea-Bissau, Agergaard et al, 2011, Vaccine 29 : 487-500 (ncbi.nlm.nih.gov).

Et la science prouve que les enfants non vaccinés sont en bien meilleure santé que ceux qui sont vaccinés (Studies Prove Without Doubt That Unvaccinated Children Are Far Healthier Than Their Vaccinated Peers, vactruth.com).

De plus, Robert F. Kennedy, Jr. a fait équipe avec Del Bigtree de l'ICAN (Informed Consent Action Network) pour affronter le DHHS (Department of Health and Human Services) pour violation de la sécurité des vaccins et ils ont gagné. Leur litige a exposé le fait que la sécurité des vaccins a été négligée pendant plus de 30 ans (RFK, Jr. Wins Case Against Government for Vaccine Safety Violations, worldhealth.net).

En outre, le principal type de vaccin pour la Covid en cours de développement est génétique et aura théoriquement la probabilité de s'intégrer dans le génome humain (The Pros and Cons of Different Vaccines - nationalinterest.org; Genetic sequencing takes lead in Covid-19 vaccine development - HindustanTimes. com), et constitue une forme de thérapie de géne mais va modifier de façon permanente et inconnue le génome humain, et tous ces vaccins ont des "conséquences imprévues" (Altering Human Genetics through Vaccination - organicconsumers.org, 2018, faisant référence au New York Times, 2015; Urgent Message, de la dre. Carry Madej, You Tube; Katherine Austin-Fitts interviews James Corbett - BitChute.com; andrewkaufmanmd.com; Dr. Wakefield Warns ''This is Not a Vaccine, It is Irreversible Genetic Modifcation'').

L'affirmation de Reuters entre autres selon laquelle c'est faux (False claim: a COVID-19 vaccine will genetically modify humans) est contredite par l'article du NY Times qui affirme spécifiquement: "la perspective de modifier les gens génétiquement" et ''Les gènes sont placés dans des virus et injectés dans les tissus humains, d'habitude les muscles. Les virus envahissent les cellules humaines avec leur chargement d'ADN, et le gène synthétique est incorporé dans l'ADN de la personne injectée.''

Aussi, le vaccin pourrait être annuel car ''l'immunité" au coronavirus dure seulement 3 à 12 mois (A Covid vaccine every year for the rest of your life?- salon.com). Et il y a des affirmations qui disent que Moderna met des nano-robots dans le vaccin, ce qui ne serait pas surprenant et serait congruent avec l'agenda transhumaniste.

Encore pire, le vaccin est obligatoire en pratique dans la plupart ou bon nombre de pays, provinces, ou états, comme, bien qu'il soit officiellement non obligatoire, il y a des restrictions et pénalités sévères, comme le congédiement, la prohibition de voyager, la prohibition d'envoyer ses enfants à l'école, etc.., et les jurisdictions où il n'est pas encore obligatoire pourrait le mandater à l'avenir. L'état de New York s'apprête (en janvier, 2021) à adopté une loi qui pourrait faire interner des personnes supposément avec la Covid et qui pourraient être vaccinées de force. Le gouverneur de cet état avait ordonné les pratiques criminels (négligence, mauvaise gestion, mettre les patients sur des respirateurs, ce qui les tu d'habitude, etc.) dans les hôpitaux de la ville de New York, epicentre de la 'pandémie', qui sont exposées et dénoncées par plusieurs gardes-malades, des fois en pleurs, incluant Nicole Sirotek, Erin Olszewski, Haley Jangard, et Mallory Mehl. La deuxième a même filmé ces pratiques avec une caméra cachée. Et ces pratiques sont présentes dans beaucoup d'autres pays. Bryn Williams-Jones, bioéthicien à l'université de Montréal, dénonce la vaccination obligatoire comme ''l'option nucléaire.''

La Chine rouge a depuis longtemps mandaté officiellement les vaccins, ce qui surprend pas, comme c'est une mesure surtout totalitaire, que ça soit officielle ou non. Le gouvernement socialiste danois, à l'unanimité, a viré le pays en état policier du jour au lendemain (en autorisant la police à entrer de force dans les maisons pour faire vacciner les gens), au mois de mars 2020, après seulement deux décès dus à al Covid! Heureusement, les protestations on fait changé les choses (Forced Vaccination Law in Denmark Abandoned After Public Protests - summit.news).

Aussi, les compagnies qui ont développé des vaccins pour la Covid disent qu'ils sont efficaces et sécuritaires, mais ils le sont encore moins que d'habitude à cause que c'était fait en toute hâte, et le MHRA du gouvernement britannique s'attend à être inondé de personnes présentant des effets secondaires graves (UK Government Expecting a Flood of COVID-19 Vaccine Injuries, le 27 novembre, 2020 - principia-scientific). Et le dr. Peter Doshi du British Medical Journal a sévèrement critiqué la façon dont le nouveau vaccin a été développé.

Mais au moins il y a une nouvelle encourageante: dans un sondage Pew du 17 sept., 2020, 78% des répondants croient que ce processus avance trop vite et seulement 21% des Américains disent qu'ils vont définitivement avoir le vaccin, une baisse de 50%--le pourcentage étant de 42% au mois de mai.

En date du 21 août, 2021, le VAERS informe qu'il y a 14,000 décès rapportés (depuis le 14 déc., 2020), ce qui donne .007 % des 200 mlns. d'américains vaccinés (62%). Si on prend en comptes les autres faits concernant les vaccins, on peut dire que la grande majorité de ces décès, probablement 90%, serait dû aux vaccins pour la Covid, contrairement à ce qu'affirme le CDC et l'OMS, qui sont des organismes corrompus, qu'il n'y a pas de décès à ce sujet. Et si on contrôle pour les décès qui sont pas rapportés, qui serait peut-être de 10%, on peut dire 14,000 comme estimé très approximatif, ce qui fait 350,000 décès mondialement, comme environ 5 milliards ont été vaccinés. Le total de décès pour l'Union européenne dû au vaccins pour la Covid est de 15,000 en date du 26 juin, 2021, ce qui donne .005% sur 313 mlns. de vaccinés (70%)  en date du 19 août, 2021. La moyenne des 2 totales, ce qui fait un échantillonage fiable, est de .006% ce qui donne 300,000 décès sur 5 mlds. Le VAERS indique en plus 76,000 autres cas urgents rapportés pour les vaccins de la Covid, ce qui fait presque 2 mlns. mondialement.

11. Les masques non-médicaux sont prouvés être inefficaces aussi (Masks Don't Work: a review of science relevant to COVID-19 social policy, Denis Rancourt, PhD, de la Ontario Civil Liberties Union, le 24 juin, 2020, sites web variés). Les totalitaires attaquent son étude avec des mensonges et sortes des fausses études pour la contredire (Scientists Say Journal Should Retract Mask Study, le 21 juin, 2020 (concernant l'étude influente qui promeut le port de masques) - physiciansweekly.com; Researchers Retract Study Touting Efficacy of Mask Mandates, le 12 nov., 2020 - townhall.com).

Et il y a ceci de thehealthyamerican.org: "Nous savons que le port d'un masque en dehors des établissements de santé offre peu de, ou aucune, protection contre les infections." (2) les règlements du CAL-OSHA: "Les revêtements de visage en tissu ne protègent pas contre la COVID -19". (3) Ministère de la santé de la Californie: "Les revêtements faciaux peuvent augmenter le risque si les utilisateurs réduisent leur utilisation de moyens de défense puissants." "Il existe peu de preuves suggérant que l'utilisation par le public de couvre-visages en tissu pendant une pandémie pourrait aider à réduire la transmission de la maladie. (4) FDA - "Même un masque N95 bien ajusté ne prévient pas la maladie ni la mort". (5) CDC: Il n'existe pas de preuves scientifiques concernant le port de masques par des personnes en bonne santé. Voyez "CDC Mask Deception". (6) le neurochiurgien Russell Blaylock: "Il n'y a pas de preuve scientifique que les masques sont efficaces. Si vous n'êtes pas malade, vous ne devriez pas porter de masque". (7) Columbia U: Psychological Harms of Face Masks - "De nombreux jeunes enfants pleurent ou reculent lorsqu'une personne portant un masque s'approche. En mettant des masques, nous enlevons des informations qui rendent particulièrement difficile pour les enfants de reconnaître les autres et de lire les signaux émotionnels, ce qui est troublant et déconcertant". (8) le médecin-chef des E-U Jerome Adams: "Les masques ne sont pas efficaces pour empêcher le grand public d'attraper le Coronavirus". (9) Anthony Fauci: "Les gens ne devraient pas se promener en portant des masques. Les masques n'offrent pas la protection que les gens pensent qu'ils offrent". (10) OMS, Dr. Mike Ryan: "Il n'y a pas de preuves spécifiques qui suggèrent que le port de masques par la population de masse ait un quelconque avantage potentiel. En fait, certaines données suggèrent le contraire dans l'utilisation abusive du port d'un masque ou de sa mise en place correcte.''

12. Les 11 corporations pharmaceutiques les plus importantes ont généré des profits nets de 2003 à 2012 de près de ¾ de trillions de pias'. Le profit net pour 2012 parmi ces 11 s'est élevé à 85 milliards de pias' pour cette seule année. La majorité d'entre elles ont leur siège social aux États-Unis--y compris les 4 plus importantes, Johnson & Johnson, Pfizer, Merck, et Eli Lilly, ainsi qu'Abbott et Bristol Myers Squibb. La compagnie de recherche sur les soins de santé IMS Health a prévu que les ventes mondiales de drogues dépasseront un milliard de pias' avant 2014. Avec ce genre d'argent obscènement énorme à manipuler, ce que veulent les grandes entreprises pharmaceutiques elles obtiennent presque toujours. Elles sont donc assez riches et puissantes pour avoir les gouvernements, les média, l'établissement médical, et les universités dans leurs poches. (The Evils of Big Pharma Exposed - globalresearch.ca).

13. La fondation Gates a été établie comme astuce pour rétablir la réputation de Bill Gates (fanatique des vaccins, prédateur commercial, ploutocrate, technocrate, et pseudo-philanthrope) émiettée lors du procès anti-monopolie de Microsoft, ce qui le place dans la longue tradition des personnes obscènement riches qui utilisent les fondations comme façade. Il ne permet pas aux Africains de construire leurs propres infrastructures, de sorte qu'ils dépendent des missions de l'ONU et de l'OMS; il préfère que son argent passe par les pays riches, et seulement 5% de cet argent pour l'Afrique va aux Africains; il préfère financer des programmes qui suscitent la création de marchés au lieu de ceux qui rendent les gens indépendants; la Fondation Gates est un fonds d'investissement et non une organisation caritative et est soutenue par une monopolie, le Gates Trust. (How Bill Gates Monopolized Global Health, Corbett Report, You Tube; Bill Gates: l'incroyable arnaque derrière sa fondation, You Tube, avec Lionel Astruc, auteur de 'L'Art de la fausse générosité'). On note aussi que Bill Gates a été honoré avec la Presidential Medal of Freedom par le socialiste Barack Obama en 2016 et était nommé Commandant de la Légion d'honneur par François Hollande (du Parti socialiste) en 2017.

14. La secte du déni des conspirations, qui contredit même le courant principal, est évidemment là pour protéger le crime organisé, surtout les agences secrètes, les sociétés secrètes (incluant la Mafia et le KKK), les réseaux de pédophilie, la dissimulation des OVNI, les cartels bancaires, les profiteurs de guerre, et les grandes corporations pharmaceutiques. Et les théories de conspiration constituent une partie essentielle à la procédure policière et juridique, comme toute accusation de conspiration a nécessairement une théorie derrière elle. Contrairement aux affirmations de Wikipédie, laquais d'extème gauche de la CIA, qui fait de la propagande haineuse et hypocrite contre n'importe qui qui s'oppose aux conspirations (salissage qui s'accorde bien avec la criminalité pathologique), la CIA, organisme d'extrême droite, coupable elle même de maintes conspirations, comme le MK-Ultra, l'opération Gladio, assassinats politiques, et les coups d'état, a belle et bien établi cette secte et la dirige. Il y en a qui admetttent que les conspirations existent mais pas à grande échelle, ce qui laisse les gouvernements et les grandes corporations hors de cause. Même si la Covid-19 n'est pas un complot et que ça soit seulement de l'incompétence politique et médicale, et ça serait une incompétence inouïe et massive, les mesures contre sont de toutes façons illégales, inconstitutionnelles, et totalitaires, et l'effet est le même.

15. On voit avec la Covid encore plus dramatiquement qu'avec la 'rectitude' politique (qui a ses origines dans le communisme et est appelé parfois le communisme culturel) et la science orthodoxe (qui est majoritairement de gauche et où la gauche domine et est répressive, ultra-conservatrice, abusive, et malhonnête) que la 'gauche libérale' et la 'droite conservatrice' sont des synonymes sans aucun fondement, et que la droite est beaucoup plus libérale que la gauche, et les deux côtés sont coupables de l'abus de la langue. Qu'on le veuille on non, qu'on les appuie ou non, le populisme, la libre entreprise, le libertarisme, et l'individualisme sont des choses libérales, et sont des causes célèbres de la majorité de la droite, et sont opposés par la majorité de la gauche, qui promeut la collectivité, l'étatisme, et l'élitisme, qui sont des choses illibérales. Donc, ce n'est pas surprenant que la plupart des gauchistes sont contre la libre expression et que l'établissement gauchiste pratique la censure politique et que les socialistes comme Obama et François Hollande ont honoré officiellement Bill Gates (avec la Médaille de liberté et la Légion d'honneur, respectivement). Mais on doit noter que le libertarisme est ultra-libéral, voire même anarchiste, donc je suis contre, et j'appuie l'individualisme seulement en autant qu'il soit modéré.

On doit noter aussi à ce sujet que les études démontrent que les droitistes sont plus généreux que les gauchistes. Celle d'Arthur Brooks, publiée en 2006 dans "Who Really Cares" et qui a été présentée à l'émission télédiffusée 20/20 et intitulé "Cheap in America", a constaté que les droitistes sont plus généreux que les gauchistes de 27-30% et 18% plus enclins à donner du sang, les personnes religieuses 4 fois plus généreuses que les personnes séculières, les travailleurs pauvres les plus charitables, les Américains par habitant 3 1/2 fois plus généreux que les Français, 7 fois plus que les Allemands, et 14 fois plus que les Italiens. Ces résultats sont conformes à un rapport sorti dans les années '90, dont je n'ai cependant pas pu trouvé la référence, qui a montré que les personnes religieuses étaient plus généreuses que celles qui sont séculières, les Américains plus généreux que les Canadiens, et parmi les Canadiens, les Québécois étaient les moins généreux, et les Québécois sont également les plus à gauche parmi les Canadiens.

Et l'extrême gauche et l'extrême droite convergent en étant totalitaires et ploutocratiques, et coopèrent souvent, comme Wikipédie avec la CIA et Google avec la NSA et l'Union soviétique qui traitait avec l'Afrique du sud apartheid, mais restent quand même fondamentalement et diamétralement opposées, donc, par exemple, l'extrême gauche considère que tout ce qui est opposé à elle est l'extrémisme de droite, y compris la gauche modérée.