La controverse Paul-est-mort.

En tant que baby-boomer, je peux me vanter d'avoir été là concernant plusieurs événements et phénomènes. J'ai vu la célèbre performance des Beatles à Ed Sullivan en '64, avec les cris, les filles hystériques, et les fèves à la gelée jetées sur la scène. Beatlemania était  une chose assez étonnante. Mais je ne suis pas un grand amateur, préférant les groupes américains comme les 4 Seasons, les Beach Boys, et les Classics 4, mais je suis un grand amateur de plusieurs de leurs chansons, comme And I Love Her, Penny Lane, et Hello, Goodbye.

Les rumeurs du décès de Paul McCartney ont commencées peu de temps après l'événement présumé, et dites être fausses dans le numéro de février, '67 du Beatles Book, pas en '69 comme c'est cru généralement. Le moulin à rumeurs en '69 est explosé en miettes par les démentis officiels des Beatles et leur entourage et la découverte de l'imposteur présumé en Ecosse par des journalistes, mais a récemment été relancé par des nouvelles preuves. Selon la thèse, il y avait un désaccord entre lui et George Martin, arrangeur et producteur des Beatles, ou avec Lennon, et McCartney est sortie fâché, fonça à toute vitesse dans son Astin-Martin blanc, a pris une auto-stoppeuse attrayante (qui l'aurait distrait dans sa conduite et qui aurait aussi périe dans l'accident) (indices dans la chanson She's Leaving Home), la route aurait été glissante à cause de la pluie ou de la glace, il a couru une lumière rouge, a frappé une camionnette ou une clôture de pierre, a été décapité, l'auto a pris feu, il a brûlé, et il n'a pu être identifié que par la plaque d'immatriculation. Quelqu'un nommé Rita, une meter-maid, qui aurait été témoin (indices dans la chanson Lovely Rita). Et il est affirmé que le groupe se sépare seulement 3 ans plus tard en raison de la friction entre l'imposteur et les 3 autres Beatles.

McCartney a eu un accident d'auto, mais en '65, et c'était que mineur. Certains disent qu'il y ait des sources qui ont fait état de rapports du 9 novembre, '66 dans des journaux britanniques d'un accident impliquant McCartney, et une disait qu'il avait littéralement perdu la tête, et la cause était la glace sur l'autoroute M1 qui lie Londres aux Midlands, et il était dans  son mini-Cooper noir.  Certains prétendent, selon les dits de McCartney des années plus tard, qu'il y avait seulement un accident et que c'était le 9 novembre, et il était avec Tara Browne (un homme en dépit du nom), et ils fumaient de la marijuana. Browne était un membre de la contre-culture de Swinging London et aristocrate qui avait un frère qui était un membre fondateur des Chieftains, le groupe le plus renommé  de la musique irlandaise traditionnelle. Il est décédé dans un accident de voiture peu de temps après, le 18 décembre, '66 (un accident que certains disent être suspect), et il est considéré par certains que A Day in the Life par les Beatles, qui supposément contient une indice de la mort de McCartney, était à propos de lui. Un idole américain des ados, Eddy Cochrane, est aussi décédé  dans un accident de voiture en Angleterre, en '61.

L'imposteur présumé est dit être un musicien de session du nom de Bill Shepherd, quie était possiblement d'Edimbourg ou d'Ontario, et supposément appelé Billy Shears dans la chanson titre de Sgt. Pepper's, suppposément faisant allusion à Shepherd ou à Shakespeare, ce dernier étant sans doute une fraude. Il (ou Keith Ellison) a remporté un concours de sosie Paul McCartney, soit en '65 ou '66, avait un groupe appelé Billy Pepper and the Pepperpots, ce qui est un lien avec Sgt. Pepper's selon la théorie de l'imposture, qui ont fait 2 albums en '64 sur l'étiquette Hurrah-Allegro, Merseymania et More Merseymania (1 de leurs chansons, Night Without End, peut être entendue sur You Tube), et ont peut-être fait des imitations de McCartney.  Il était pas exactement comme McCartney, donc il a eu de la chirurgie cosmetique. Il y avait un sosie Suédois, Jens Hogebock, qui a remplacé McCartney à un moment donné et qu'on voie dans le vidéo à You Tube, Paul is Dead? Media Myths and Legends par Beacon1966. La présumée tromperie était faite pour maintenir les énormes revenus pour la société d'enregistrement et pour la Grande-Bretagne.

Les indices sont principalement sur les couvertures de  Sergeant Pepper's ('67), Magical Mystery Tour ('67, tiré du film), le White Album ('68), et Abby Road ('69), mais aussi The Beatles-Very Together ('69, compilation du groupe principalement avec Tony Sheridan en '62, sortie au Canada, sur l'étiquette Polydor) et dans certaines des chansons. Les marmottages et fragments joués à sens inverse sont trop ambigus et obscurs pour être inclus comme preuves.

Même les sceptiques sont d'accord que les indices indicant la mort de McCartney étaient faites par exprès et ça comme truc de mise en marchandise et coup monté publicitaire, donc les rumeurs auraient été exploitées pour faire augmentés les revenus ce qui a réussi grâce à certains journalistes et animateurs de radio aux États-Unies en '69. Une autre théorie veut que c'était un canulard dès le déut en '66 par les Beatles inspiré par les hallucinatoires et leurs idées étranges.

Chose assez étonnante est que Jane Asher était dans un film en '61, Greengage Summer, où un nommé Paul meurt en France, et un des lieux pour l'accident fatal proposés est Outreaux en France.

Mais il y a encore des doutes que c'était pour faire un canulard à cause d'analyses scientifiques: de la voix faite par un nommé Henry Truby en '69, qui montrait 2 voix différentes, une d'avant '67 et l'autre d'après '66,  et de photos faite en 2009 par Gabriella Carlesi et Francesco Gavanezzi.  On sait pas si ces analyses sont assez fiables comme, d'après ce que je sache, ils ont pas été évaluées par d'autres experts, mais David Malocco, théoriste de l'imposture, dans Beatles Conspiracy, qui n'est pas un expert dans le domaine de la médecine legale mais détient 2 diplômes sur le sujet et a écrit un livre là-dessus, dit que les analyses faciales et de la crâne sont très compliqués et nécessitent des vraies crânes, l'analyse inclut seulement 4 photos, car c'était difficile d'en trouver qui étaient d'assez bonnes qualités et qu'on pouvait être sûr des dates,  et qu'ils seraient pas admissibles en court selon le Standard Daubert.

A par des maintes indices laissées par les Beatles, il y a autres choses que soulignent les théoristes de l'imposture:

L'affirmation que ce fameux Monsieur Shepherd disparaît auprès du publique après '66.

L'affirmation que McCartney est de 2-4 pouces plus grand après '66.

Si ces 2 affirmations s'avèrent être vraies, on aurait du mal à les expliquer.

Il y a 5 personnes nées avant '67 qui affirment être les enfants illégitimes de Paul McCartney.  Une, Bettina Hubers ou Wohlers de Hambourg, affirme que sa mère avait eu une liaison avec McCartney en '60-'62. Elle a lancé un litige en '84 et il y a eu 2 analyses hématologiques, en '84 et '86, qui ont prouvées qu'il était pas le père. Mais elle affirme qu'il ait nommé comme le père sur le certificat de naissance--si c'est vrai ça prouverait hors de tout doute que  Paul McCartney est décédé et qu'il ait été remplacé par un sosie.

McCartney a toujours refusé de se soumettre à une analyse d'ADN, qui serait comparé à son frère Michael.

Les dits de Jane Asher, l'ex-fiancée de Paul, et de son ex-femme Heather Mills, qui suscitent des soupçons.

Le frère de Paul, nommé Mike, était à une émission de Mike Douglas, que j'ai vue en '69, quand les rumeurs étaient à leur plus haute intensité, et a été demandé quand est-ce était la dernière fois qu'il a vu son frére, et il a répondu avec un sarcasme pas trop réussi, ''A ses funérailles.'' Demandé d'être sérieux il a dit qu'il le savait pas. ''Vous le savez pas?'' demanda Mike Douglas, surpris, et Mike McCartney répond, ''Avant de venir,'' donc une réponse vague.  (Le vidéo est  à You Tube).

Il y a aussi plusieurs décès dans l'entourage du groupe (Tara Browne, Brian Epstein, David Jacobs, Richard Asher, père de Jane, John Riley, Mal Evans, Brian Jones, Kevin MacDonald)  que les théoristes de l'imposture considèrent comme suspects et qui, selon eux, pourraient indiquer des homicides pour empêcher que le secrèt soit divulgué au public et qui serait commises par le MI5 ou 6.

La chiralité de McCartney est dite être gauche et après '66 on le voit droitier, mais à vrai dire il est ambidextre: on le voit utilisant sa main gauche pour signer et jouer et sa main droite pour fumer avant '67.

Ses yeux sont supposés être vert après '66 et bruns avant mais on voit dans le film de l'enregistrement de Hey Jude en '68 que ses yeux sont verts pendants quelques secondes à cause de facteurs d'éclairage et le reste du temps sont bruns.

Après '66 p'us de concerts par les Beatles.

Le style et la direction musicale de McCartney change après '66.

Avant '67 son abus des drogues était assez limité, mais après '66 il augmente de façon importante.

Aussi, j'ai regardé ''Lonely Hearts' à travers un  mirroire et la date et les mots (1 one 1 IX He Die), dis être là par les théoristes de l'imposture, sont clairement absents, donc sont le produit d'imaginations trop poussées.

Un vidéo très intéressant est Paul McCartney Look-Alike--Bells on a Hill à You Tube par Antony Greenhalgh, où on voit une imitation absolument remarquable par Jeff Greenhalgh. 

Donc soit des faux rapports dans les journaux ont fait circulé des rumeurs qui étaient exploitées par le groupe, ou des rapports véridiques, une cachotterie, et un remplacement-sosie. Ce qui est certain est que c'est une question épineuse et compliquée qui peut-être va pas être démêlée bientôt. Certainement aussi, que la thèse de l'imposture soit vraie ou fausse, les ultra-orthodoxes croient seulement à ce qu'ils veulent croire, sont névrotiquement attachés à l'orthodoxie, et sont abusifs et hypocrites en plus.

Mlle Asher, actrice extrêmement jolie, était avec McCartney de '63 à '68, mais leur relation a jamais marché sur des roulettes, ou du moins ou surtout depuis '67, après qu'elle ait revenu d'une tournée aux Etats-Unies de décembre, '66 à mai, '67, quand elle l'a trouvé complètement changé. Après la rupture elle n'a jamais parlée de lui ou de sa relation, ce qui ait exceptionnel parmis l'entourage principale du groupe. Elle a dit dans un entrevu en 2004 que la vie est ''dark and awful'' (pénible et terrible), ce qui ait vrai. Le journaliste du Telegraph se demande pourquoi elle est attiré à des rôles où le personage a quelque chose à cacher.

McCartney a écrit plusieurs chansons inspirées par elle, comme la magnifique ballade romantique "And I Love Her" ('64), ''We Can Work It Out'' ('65), ''You Won't See Me'' ('65) et "Here, There, and Everywhere" ('66), et peut-être ''I Saw Her Standing There.'' Il a également écrit  la très réussie ''A World Without Love '' en '64 pour Peter et Gordon, le premier étant le frère de Jane.

La mère de Jane, Margaret, a enseigné la musique à George Martin, et elle a donné des leçons informelles à McCartney. Jane est apparue dans nombreux films, y compris The Masque of the Red Death, une adaptation d'une nouvelle de E.A. Poe (qu'on a étudiée à l'école secondaire en '68-'69), dont elle s'est malheureusement éloignée presque entièrement; et dans nombreuses téléséries, 4 dont je me souviens avoir vues quand sontè diffusées: The Adventures of Robin Hood en '56 -'58, The Buccaneers en '57, The Sword of Freedom aussi en '57, The 4 Just Men en '60, The Prince and the Pauper de Disney en '62, et The Saint en '63-'64).