Musique classiciste

Haydn, Mozart, et Beethoven sont vus comme les compositeurs les plus représentatifs du classicisme, et sont considérés comme l'école viennoise, comme il sont Autrichiens (le 1er née à Rohrau, le 2me à Salzbourg), excepté Beethoven, qui est né à Bonn, mais toute les 3 vont vivre à Vienne. Ce dernier est des fois exclut et considéré comme romantiste. A vrai dire, il est les 2, classiciste dans sa première phase et romantiste dans sa dernière, et donc chevauche les 2 périodes.

L'opinion est partagé sur le status de Weber et Schubert, ce premier étant des fois considéré comme romantiste mais vivait dans l'ère classiciste, et ce dernier étant plutôt classiciste dans sa première phase et romantiste dans sa 2me, comme Beethoven.  

L'opinion est partagé aussi sur les bornes de cette période, comme il y en a qui voient son étendu de 1750, l'année du décès de J.S. Bach, à 1827, l'année de décès de Beethoven, et d'autres qui voient sa fin a environ 1820 ou 1810, donc excluant la dernière phase de Beethoven. 

La période est caractérisé par la symphonie, le quattuor à cordes, et la sonate (d'habitude pour piano). L'harmonie cède sa prédominance à la mélodie; les accords compliqués de la période Baroque sont généralement remplacés par les accords parfaits simples; la basse continue, chère aux praticiens baroques, tombe; et le clavecin, tellement typique de l`ère baroque, est remplacé par le piano. Il y a aussi une tension dramatique, qui est surtout vue dans la sonate, oû il y  a 2 thèmes d'une tonalité différente.

La basse continue était utilisée généralement par le claveciniste ou l'organiste.  Elle consiste à n'inscrire sur la partition que la mélodie et une basse accompagnée de chiffres. Grâce à ces derniers, elle constitue un appuie pour le musicien qui souhaite improviser un accompagnement dans un certain style. Contrairement à l'improvisation en jazz où le musicien possède une certaine liberté d'interprétation, le musicien utilisant la basse continue doit connaître le style de l'auteur et la période de l'oeuvre considérée.

 

 

Sascha Goetzel dirige le Borusan Istanbul Philharmonic dans l'ouverture à "Die Entführung aus dem Serail" ("Enlèvement du sérail"), de 1782, par Mozart, d'un concert intitulé 'Oriental Promise' du 'Proms Season' de 2014 au Royal Albert Hall à Londres.

Ouverture de Noces de Figaro, 1786, par Mozart.

Concerto de trompette, 1796, Haydn; à la Cathédrale de St. Patrick à Dublin, 1984.

Adagio cantabile, Sonate No. 8 en C mineur, Opus 13 (Sonate pathétique, appelée aussi Midnight Blue), Beethoven, composé en 1798, première en 1799.

Romance pour violon et orchestre en G majeur, Opus 40, composée en 1800-01.

Sonate pour piano en C mineur, Opus 27, No. 2, composée en 1801 par Beethoven, dédiée en 1802 à son étudiante Giulietta Guicciardi.