Le jazz manouche est un style qui combinent des apports stylistiques de la musique gitane et le jazz français. Né en France dans les années '30, il se caractérise dans sa forme originale par une section rythmique accompagné de deux guitares et une contrebasse, un violon, et l'absence de percussion, de cuivres, et de bois – un « jazz sans tambour ni trompette ».

Les initiateurs de ce style, au début, caractérisé par les instruments à cordes, sont Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, auxquels sont venus s'ajouter, au fil des années, des accordéonistes, bassistes, et clarinettistes.

Le Quintette du Hot Club de France était un groupe de jazz fondé en 1934 par Django Reinhardt (Sinté né en 1910 au Belgique dans une roulette de caravane) et Stéphane Grappelli (né en 1908 à Paris d'un père italien et une mère française), avec Louis Vola, Joseph Reinhardt (le frère de Django), et Roger Chaput, issu de la formation qui animait les thés dansants de l'hôtel Claridge à Paris en 1933. Ensemble ils initient un type de musique mélangeant le jazz et le style manouche qui a allumé bon nombre de gens. Ils se séparent dans l'immédiate avant-guerre, mais Reinhardt et Grappelli font équipe de nouveau en '46.

Les Sintés  sont un groupe gitan des pays de l'Ouest de l'Europe, qui s'appelle en France, Manouches, ce qui signifie « être humain ».

Les Nazis étaient contre les Gitans et le jazz, mais Reinhardt était épargné des camps de concentration à cause qu'il y avait des Nazis qui aimaient le jazz et allaient le voir à La Cigale à Paris.

 

Les yeux noirs, Quintette du Hot Club de France, compositeur inconnu, les paroles datent de 1843.

Belleville, Quintette du Hot Club de France, musique et paroles d'Aristide Bruant, 1885.

I'll See You in My Dreams, musique de Isham Jones, paroles de Gus Kahn, 1924. Faite par le Quintette du Hot Club de France dans les années '30, ici reprise par le groupe londonien La Bouche Manouche, avec la chanteuse Irene Serra, née à Milan. Introduite par Isham Jones et son orchestre. On l'entend dans les films Rose of Washington Square ('39), Pardon My Rhythm ('44), Follow the Boys ('44), Margy ('46), et le film biographique sur Gus Kahn du même nom. Reprise par Pat Boone en '62 sur Dot.

Minor Swing, Quintette du Hot Club de France, 1937, composition de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli.

Ménilmontant, musique et paroles de Charles Trenet, 1938, en hommage à la célèbre section de Paris. Le Avalon Jazz Band est un groupe de jazz manouche fondé par Tatiana Eva-Marie et son mari Adrien Chevalier à New York en 2012. Tatiana a grandi en Suisse et en France et a un bacc en poésie médiévale de la Sorbonne.

Django's Tiger, composé par Django Reinhardt et Stéphane Grappelli en '46.

C'est Magnifique, musique et paroles de Cole Porter, 1953, pour la pièce de théâtre Can-Can, et le film de 1960 par TCF mettait en vedette Shirley MacLaine, Frank Sinatra, Maurice Chevalier, Louis Jourdan, et Juliet Prowse. Reprise ici par le Quintette de Jonny Hepbir.